De la cryo au stendo : même combat 
ou l’importance de la récupération

cryo stendo

La cryothérapie, que nous appellerons familièrement « cryo » dans la suite de cet article, est cette méthode dont, comme nous, vous avez dû entendre parler ces dernières années. Mais parce qu’à trop en entendre parler, nous avons préféré attendre de voir si ce mot et cette méthode allaient se démoder ou perdurer. Car les modes, comme chacun sait, se démodent (c’est même leur propre).

Aussi ne nous sommes pas précipités avant de s’y essayer et de rédiger un article. De phénomène de mode, nous attendions de voir si la cryo allait se figer (oui, comme son froid) au rang de pratiques incontournables. Elle l’a fait.

« Faire du sport c’est très bien, en récupérant c’est mieux »

Partant de là, le sujet de notre article aurait pu se concentrer uniquement sur la cryo mais, conversation aidant entre sportifs aguerris, notre rencontre avec Steve Compagnon de PØLE a fait qu’il s’est étendu au sujet de la récupération en général, dont la cryothérapie fait entre autres partie. Après une étude comparative des centres de cryo de Paris, PØLE s’est pour nous démarqué par son approche qualitative qui se ressent de par son site internet, les retours favorables de ses clients qui le désignent comme une référence, et nos premiers échanges téléphoniques. Nous l’avons donc choisi.

Son fondateur et dirigeant, Steve, nous a aimablement reçus et présentés son centre en plein cœur de Paris. Étant du même âge, étant animés des mêmes passions, avec une approche similaire du sport et de la notion de bien-être, notre rencontre s’est transformée en conversation, à parler sport, de nos bobos, enfants, de droit et de semelles compensées….

Photo Accueil

Steve est coach sportif depuis plus de dix ans, hypnothérapeute, préparateur mental du sportif, et expert de la récupération physique et psychique – excusez du peu ! Sa devise: « faire du sport c’est très bien, en récupérant c’est beaucoup mieux ». Nous sommes bien d’accord.

Il y a une vraie sincérité hippocratique dans ce que Steve présente : aider les gens à aller mieux, comme un médecin a pour vocation de guérir ces gens plutôt que faire de leurs maux un business. « Quand quelqu’un vient, qu’il a par exemple mal aux genoux, mon but n’est pas de vider son porte-monnaie mais de lui faire comprendre que la récupération est importante et qu’il y a plein de choses à faire dessus ».

A lire aussi  [Test & Avis] Taille haies Karcher HGE 36-60

Car le problème est que les gens viennent la plupart du temps quand ils ont mal, donc quand c’est déjà un peu tard. « Quand tu sens que ton corps exprime de la douleur, c’est trop tard. Il faut intervenir avant la douleur ». Prévenir vaut mieux que guérir, nous n’inventons rien.

Car la douleur, quand elle n’est pas causée directement (comme par exemple suite à un accident), est aussi un message d’alerte que votre corps vous envoie et dont il faut prendre compte, en évitant de penser que cette douleur va passer. Sans tomber dans les excès bien-sûr, en évitant de devenir hypercondriaque ou malade imaginaire. Juste savoir écouter et agir plutôt que refouler et faire de cette douleur empirer. L’exemple du « burn-out » va dans ce sens : il est admis que le burn-out est un message d’urgence de votre corps qui vous dit qu’il ne tient plus, qu’il faut s’arrêter avant une issue plus fatale.

Et ce dont Steve nous a parlé particulièrement, faisant fi de l’apparente banalité des propos, c’est l’essentialité du respect que l’on doit à son corps et qu’on se doit de lui apporter. Nous ne le contredirons pas, nos articles sur le sujet « bien-être » le prouvent.

Sa mission: « éduquer les gens à récupérer  ». Somme toute : l’éducation par l’apprentissage des techniques de récupération. Pourquoi ? « Parce qu’aujourd’hui, les gens en font plus qu’avant. Tu parles de ta journée à ton grand-père, il en a le vertige à entendre tout ce que tu as fait. Parce que le téléphone, le mail, les trucs… tu fais du sport le matin, tu t’occupes des gosses… Tu ne t’arrêtes jamais, du coup tu dors moins et c’est un engrenage. Voilà pourquoi j’ai voulu créer ce créneau de la récupération, car il n’y a personne. Et il n’y a pas que la cryo ». En effet, la récupération passe aussi par les chiropracteurs, diététiciens, naturopathes… Mais aussi le massage musculaire et le stendo (nous y reviendrons). PØLE propose cet ensemble de méthodes à vocation unique.

A lire aussi  Les meilleurs accessoires qu'il faut avoir dans sa voiture !

Nous avons donc décidé de tester deux des méthodes proposées par PØLE et pour nous totalement inconnues : la cryothérapie et le stendo. À noter que les deux séances ont été faites à dix jours d’intervalle pour mieux apprécier les résultats de chacune.


CRYO

Photo Cryo

C’était tout de même le but de notre venue, le sujet premier de notre article, alors il aurait été dommage de passer à côté.

Le but : immerger le corps à une température extrême pour favoriser la circulation du sang, et pour aider à la cicatrisation. Le froid est aussi anti-inflammatoire (tendinite, entorse…). Cela aide également à la sécrétion d’endorphine, avec laquelle on se sent bien et détendu. Idéal donc contre les phases de déprime et de dépression, et contre le stress oxydatif qui crée de l’acidité dans le corps.

Et contrairement à ce qu’il se dit: la cryo ne fait pas maigrir. « Trois minutes de froid: 1000 calories en moins », avaient scandé certains slogans. « Non, 100 au max !  rétorque Steve. » Mais certains centres en ont fait leur com, même face caméras de télévision, et ont pour la plupart, fermé depuis.

Notre verdict : Trois, quatre minutes en cabine, adorablement assisté par notre hôtesse. C’est… spécial, pas désagréable ni trop agréable, mais cela passe vite et, sitôt sorti de la cabine et rhabillé, à déguster un thé blanc, les effets se font ressentir et ce durant toute la journée. L’endorphine se propageant dans notre organisme comme un doux torrent et propageant avec cette sensation de bien-être. Par ailleurs, votre serviteur, joggeur chevronné et rédacteur de cet article, avait mal à son genoux droit à force de foulées régulières sur le bitume de Paris, et clairement la douleur s’est estompée. On recommande donc.

STENDO

Photo Stendo

Le but : une vascularisation intensive. La stendo active le décrassage veino-lympathique en dynamisant les processus physiologiques de l’entrainement et de la récupération, favorisant le processus de cicatrisation des microlésions, et optimisant la reconstruction des fibres musculaires. Vous avez tout compris de la dernière phrase ? Bravo ! Pour les autres, nous allons faire plus simple : une relaxation par une aide à la circulation du sang pour une meilleure récupération sportive, une normalisation du système nerveux autonome, un meilleur sommeil, etc. etc.

A lire aussi  [Test & Avis] Chemises Les Garçons faciles, la chaleur et l'élégance

Notre verdict : Nous changeons de façon de procéder par rapport à la cryo, et n’avons qu’à retirer le bas pour enfiler un pantalon en tissu léger et se mettre, allongé, dans une combinaison de cosmonaute qui gonfle et se dégonfle au rythme des battements de votre cœur. Et c’est parti pour 45 minutes de pure relaxation, une musique de mer et de forêt aux oreilles et des lumières relaxantes aux yeux, tandis qu’une machine au ronronnement apaisant s’occupe de notre bas de corps. Du pur bonheur, un moment à soi où nous déconnectons, seul, se perdant dans notre monde. On pourrait comparer ces 45 minutes à 45 minutes de massage mais non, car personne ne prend soin de vous si ce n’est la machine. Cet environnement reclus favorise cette relaxation psychique. Un vrai coup de cœur.

CONCLUSION

Sportif ou pas sportif, gentleman ou pas gentleman, moderne ou pas moderne, nous sommes tous des êtres-humains dotés de cette mécanique magnifique qu’est notre corps. Vous excuserez le caractère pompeux de ce qui va suivre mais… un corps se respecte, un corps s’entretient, et un corps a besoin de récupérer. Dans un monde en perpétuelle vitesse, le corps même jeune doit suivre et, pour mieux s’y adapter, doit prendre le temps et le soin de récupérer. Nous pourrions écrire des pages et des pages sur ce sujet mais avons choisi de s’en tenir qu’aux grandes lignes, retranscrivant l’essentiel de notre conversation avec un professionnel qui vaut mieux que n’importe quelle dissertation.

Un grand merci à PØLE pour leur accueil, leur professionnalisme et leur sympathie. Particulièrement toi, Steve, pour cette rencontre.

PØLE
13 rue du Bouloi – 75001 Paris

Tel : 01 40 41 91 18

Polecryo.fr
contact@polecryo.fr

La protéine whey peut-elle faire maigrir ?

Optimum Nutrition Gold Standard 100% Whey Protéine en Poudre avec Whey Isolate, Proteines Musculation Prise de Masse, Vanille Crème Glacée, 30 Portions, 0.9kg, l'Emballage Peut

Electro Mix
Logo