[Critique] Free Guy : fun, jeux-vidéos et pop-culture !

free guy critique avis film

Attendus depuis des mois, Free Guy, le nouveau film de Shawn Levy s’apprête finalement à sortir en salle le 10 août. Profitant d’un pitch aguicheur, d’un casting cinq étoiles et de la sympathie que provoque Ryan Reynolds à l’international, Free Guy nous a vraiment hypé ! Que vaut le film de Shaw Levy ? Réponse dans la suite de la critique.

Free Guy, notre critique !

Un employé de banque, découvrant un jour qu’il n’est en fait qu’un personnage d’arrière-plan dans un jeu vidéo en ligne, décide de devenir le héros de sa propre histoire, quitte à la réécrire. Évoluant désormais dans un monde qui ne connaît pas de limites, il va tout mettre en œuvre pour le sauver à sa manière, avant qu’il ne soit trop tard…

Voilà donc le point de départ de cette comédie d’action portée par Ryan Reynolds et Jodie Comer (Killing Eve, Star Wars). Réalisé par Shawn Levy, entre autres producteur de Stranger Things et réalisateur de Real Steel. Au casting, on retrouve aussi Taika Watiti, Joe Keery, Lil Rey Howery et Utkarsh Ambdukar. Une équipe très ancrée pop-culture qui s’insère à la perfection au sujet du film et surtout qui brille de sympathie et d’enthousiasme à l’écran.

L’un des points forts du film, c’est bien l’alchimie entre les acteurs, mais aussi l’écriture des personnages. Ne vous méprenez pas, Free Guy n’est pas un film intellectuel aux personnages très profonds, mais le film reste cohérent dans tout ce qu’il entreprend. L’objectif du film est de divertir et de faire passer aux spectateurs un moment agréable, comme peuvent offrir les bons blockbusters estivaux et le long-métrage atteint ses objectifs haut la main. Ryan Reynolds est en roue libre, totalement débridé, pour notre plus grand plaisir. Le reste du casting brille à ses côtés, tous aussi libre aussi et enthousiasme que l’acteur canadien, le tout donne un cocktail aussi explosif que plaisant à l’écran. On regretterait même que Joe Keery n’apparaisse pas plus dans le film, toutes ses apparitions sont une petite dose de lumière à l’écran, l’acteur affiche un personnage toujours aussi sympathique après celui de Steve dans Stranger Things. Enfin, Taika Waititi plus en forme que jamais en antagoniste hipster.

A lire aussi  The Revenant, encore un film impressionnant d'Inarritu

free guy critique avis film jodie comer

L’autre grande réussite du film est dans le traitement du sujet principal du film, c’est-à-dire le jeu-vidéo. En effet, Shawn Levy dépeint un jeu et une industrie tout à fait crédible, lorsque l’on est gamer on est souvent confronté à des situations connues durant le long-métrage. Au-delà de ça, mis à part quelques personnages de joueurs caricaturés, quoique, pas tellement, le film évite plutôt bien le piège du stéréotype. En plus de s’y connaître un peu sur son sujet, Shawn Levy ne crie pas aux loups lorsqu’il s’agit de traiter l’image du joueur et des jeux-vidéos. Au contraire, il offre une vision plutôt didactique de cet univers. Tel un défouloir où les gens peuvent décompresser. Quant à la vision des concepteurs, là encore, il vise plutôt juste, les gamers s’identifieront aux multiples incitations à sortir la carte bleue pour des cosmétiques ou des suites de jeux. Le film ne s’attarde pas trop sur ces questions, il n’est pas là pour ça, il est là pour nous divertir et nous amuser et il remplit son objectif à 200%. Free Guy est un concentré de fun ou chaque réplique fait mouche, surtout lorsqu’elle sort de la bouche du Canadien.

free guy critique avis film Ryan-Reynolds

En terme de mise en scène, le film est tout autant généreux. Shawn Levy s’est fait plaisir, interface à gogo, explosions constantes, situations délirantes tout y est. Ce qu’il entreprend, il le réussit, l’action est lisible, cohérente et bien dosée. On acclamera même certains moments totalement inattendus et what the F qui feront sortir les yeux des orbites de beaucoup de spectateurs. Le traitement de la pop-culture est tantôt discret tantôt clinquant, mais jamais intrusif, Shawn Levy réussit là où d’autres se sont brûlés avant lui, faire du fan service et de la citation culturelle sans jamais être dans le too much. Le long-métrage fait près de deux heures et jamais on ne regarde la montre en se demandant à quel moment arrivera la fin. On aurait même tendance à en demander plus, mais ce serait du caprice. Car, en soit, le rythme du film est parfait tel qu’il est ni trop long ni trop court. Alors, oui, le film ne raconte pas grand chose, mais on ne lui reprochera pas tant il est généreux et tient ses promesses.

A lire aussi  [Test Blu-Ray 4k Ultra HD] Spiderman Homecoming

Mon avis final sur Free Guy

Free Guy n’est pas qu’une généreuse comédie d’action, c’est un geste de passionné de pop-culture envers la pop-culture. Le long-métrage porté par Ryan Reynolds et ses camarades de jeux, littéralement, rayonne de générosité, de justesse et d’un grand soin et respect apporté aux sujets. Free Guy est probablement un des films de l’été dans lequel on replongera volontiers lors d’une seconde séance ou d’une sortie en vidéo.

Electro Mix
Logo