DJ Paulette

Née à Manchester, Dj Paulette est l’une des femmes DJ les plus influentes de la planète électro. Sa renommée, elle la doit à ses fameuses résidences dans les clubs les plus branchés tels l’Hacienda (à Manchester), le Zap Club (à Brigton) ou encore Ministry of Sound (à Londres).  Depuis décembre 2004, elle enflamme les platines parisiennes et joue à guichets fermés au Redlight ou au Mix Club où elle s’installe en octobre 2005. Elle signera d’ailleurs la première compilation officielle du club.

dj paulette

En janvier 2009, elle quitte le Mix et rebondit dans un autre lieu culte des soirées parisiennes : Les Bains. C’est là que la « plus française des DJ anglais et la plus anglaise des DJ français » assure sa soirée mensuelle « One night with Paulette » où elle reçoit ses plus prestigieux confrères comme Steve Angello, Sebastian Ingrosso, Dirty South ou encore Laidback Luke.
[sc name= »Ads Google 300×250″]
Lire la suite

Armin Van Buuren

Né le 25 décembre 1976 à Leyde aux Pays-Bas, Armin Van Buuren sut très tôt qu’il ferait carrière dans la musique. A 14 ans, il achète son premier sampler et commence à mixer grâce au synthétiseur de son père. Il puise son inspiration en écoutant assidûment Jean-Michel Jarre et Ben Liebrand. C’est à ce dernier d’ailleurs qu’il enverra un extrait de ses productions qui sera reçu avec beaucoup d’enthousiasme.

Armin Van Buuren

Armin Van Buuren commence à travailler comme DJ dans une boîte locale appellée « Nexus » et parallèlement il suit des cours de droit à l’université. Il produit, dans son nouveau studio, ses premiers morceaux, « Blue Fear »,  « Touch Me » et « Communication », sortis dans des labels différents. De nombreux suivirent, empruntant tous un genre différent. « Ne soyez pas prisonnier de votre propre style », répète-t-il souvent pour expliquer son style musical, qu’il décrit volontiers comme euphorique, mélodique et énergique.

Lire la suite

Laurent Garnier

Laurent Garnier voit le jour à BoulogneBillancourt le 1er février 1966. Enfant de la balle – ses parents sont forains – c’est très jeune qu’il va s’intéresser à la musique. Doté d’une impressionnante collection de vinyles grâce à un ami de son père, il transforme sa chambre en un véritable night club où il fait ses premières gammes qu’il peaufine en animant les soirées familiales.

image-laurent-garnier

Grand fan de Disco, il s’intéresse également aux autres courants musicaux comme le reggae, le funk et le punk et c’est sur des petits magnétophones qu’il enregistre des titres et perfectionne les enchaînements. Mais à l’âge de 16 ans, ses parents lui demandent d’apprendre un « vrai métier » et Laurent abandonne provisoirement ses platines pour intégrer une école hôtelière. Mais il va très vite renouer avec ses premières amours lorsqu’il va traverser la manche pour travailler à l’ambassade de France située à Londres, puis lorsqu’il s’installe à Manchester. Il va y découvrir la scène house anglaise alors en pleine explosion. Il devient DJ du mythique club Hacienda à Manchester où il mixe sous le nom de DJ Pedro.

Lire la suite